View Larger Map


Le Nicaragua est le plus grand pays d’Amérique centrale avec une superficie de 130.000 km². Il est limité par le Honduras au nord, la mer des Caraïbes à l’est, le Costa Rica au sud et l’Océan Pacifique à l’ouest.

La principale chaîne montagneuse est la cordillère centre-américaine, notamment constituée des chaînes Isabelia et Dariense au nord et Chontaleña au sud. La Sierra de los Maribios, une cordillère volcanique qui s’étend le long de la côte pacifique, compte environ 25 volcans, dont 7 sont actifs.

Dans l’ouest, une grande dépression forme les lacs Cocibolca (lac du Nicaragua) et Xolotlan (lac de Managua). Le Cocibolca qui signifie « mer d’eau douce » en langue native, compte 8.600 km² de superficie et abrite deux îles de caractère volcanique, Ometepe et Zapatera qui possèdent une riche histoire précolombienne, ainsi que l’archipel de Solentiname au sud. Le lac Xolotlan, plus au nord, couvre 1.100 km², il est bordé au sud par la capitale, Managua.
A l’est, la plaine côtière caribéenne est partiellement couverte de forêt tropicale.

Les régions côtières du Nicaragua bénéficient d’un climat tropical, avec une température moyenne de 27ºC. Dans les hauteurs du centre du pays, les températures varient entre 15 et 26ºC. La saison des pluies s’étend de mai à novembre avec des variations selon les régions.

Le pays compte environ 5,3 millions d’habitants. 60% de la population est concentré sur la moitié occidentale du pays et 56 % habite en ville.

Managua avec 1,3 millions d’habitants est la capitale et le principal centre administratif, et commercial du pays. Matagalpa (200.000 habitants), « la perle du nord », est située dans la deuxième région la plus peuplée et la plus agricole du pays, le café est sa production principale. La ville de León (174.000 habitants), à l’architecture héritée de l’époque coloniale, est un important centre religieux, culturel et touristique. Masaya (170.500 habitants), « la ville des fleurs », est un centre industriel et commercial. Granada (110.000 habitants) possède des nombreuses églises et des monuments coloniaux qui sont parmi les plus anciens du pays, elle est également très visitée par les touristes.

L’espagnol est la langue officielle du Nicaragua, et dans les régions autonomes, on parle anglais, créole et 4 langues autochtones.

Le Nicaragua possède de nombreuses ressources naturelles, comme ses forêts qui couvrent environ 43% du territoire, en dépit de la déforestation croissante. Les sols du pays, enrichis en dépôts de matériaux volcaniques, sont extrêmement fertiles. Le Nicaragua renferme des gisements d’or, d’argent, de cuivre et de sel.

La végétation est de nature tropicale et subtropicale. Les pins, acajous et ficus y sont abondants, ainsi qu’une grande variété de fruits tropicaux.

Parmi la faune sauvage du Nicaragua, on peut citer le puma, le chevreuil, le jaguar, le tapir, quelques espèces de singes et d’alligators et une grande diversité de reptiles. Les colibris et les quiscales sont très courants et on trouve encore quelques aras. Le guardabarranco (Eumomota superciliosa), bien que peu répandu, est l’oiseau national, et le frangipanier, la fleur du pays. Le madroño (Calycophyllum candidissimum), avec ses fleurs blanches et parfumées qui ornent les autels érigés à la Vierge au mois de décembre, est l’arbre national.

Guayacan Export S.A., Managua, Nicaragua
Tel: (505) 88102156 - Email: av@guayacanexport.com
Web design: TIO ZANATE - www.tiozanate.com - Copyright 2011-2016